07. Demander une messe

Demander une messe

Nous demandons une messe pour nos défunts, pour nos proches, en action de grâce…

Toute messe a une valeur universelle. Elle peut cependant être célébrée pour des intentions particulières.

On peut célébrer des messes pour des jeunes mariés, pour des nouveaux prêtres, pour un défunt, pour un malade, pour un ami, pour soi-même, pour la vie du monde… pour la vie de l’Église…

Il s’agit d’un acte de foi. C’est une manière chrétienne de manifester la communion que nous avons avec nos frères et sœurs défunts.

Ces intentions de messe sont une intercession pour soutenir des proches ou pour se reconstruire soi-même.

Une messe peut être demandée aussi pour remercier Dieu ou pour une autre circonstance.

On célèbre aussi des messes d’action de grâces : anniversaire de mariage, jubilé sacerdotal, guérison, paix retrouvée… Une messe pour dire simplement merci.

Fixée par la Conférence des évêques de France, l’offrande pour une messe est de 17 euros, pour une neuvaine 160 euros.

Contacter l’accueil de la paroisse pour en faire la demande (les mercredi de 17h à 19h ) ou envoyer un courrier.

Ce qui est célébré dans l’eucharistie n’a pas de prix !

« Nous vivons totalement dans l’ordre de la gratuité de l’amour, de la grâce de Dieu qui nous offre sa Vie et sa communion d’amour. Comprenons bien qu’il ne s’agit pas d’acheter une messe comme si le mystère célébré avait une valeur marchande. Le montant de l’offrande de messe est défini chaque année par l’Assemblée plénière des évêques à Lourdes (17 €). La pratique ancienne de confier une intention de messe pour nos défunts est donc fortement encouragée. Elle est un geste d’affection et d’attachement pour ceux qui nous ont quittés. Elle permet de vivre l’absence et soutient notre espérance. Elle nous fait communier au mystère d’amour en Christ qui nous relie les uns aux autres. Elle permet enfin un partage et une prise en charge matérielle des prêtres, qui ont engagé leur vie pour le service de leurs frères en Église. »

Extrait du texte de l’ancien évêque d’Ajaccio, Mgr Jean-Luc Brunin

Contacts - Mentions Légales - Plan du site